Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Prochaine révision
Révision précédente
resume [2015/06/23 17:25]
diego créée
resume [2016/06/22 12:20] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +JOUR 1 : Lundi 13 Avril / Une journée en développement :)
  
 +Pour cette première journée de travail, nous avons réalisé un premier tour de table des participants,​ organisateurs et intervenants. Chacun pouvant s’exprimer sur son profil, ses compétences,​ son projet en cours, et les attentes qu’il avait de ces 4 jours de LabZ, nous avons pu ouvrir les hostilités avec l’annonce des objectifs et une phase d’introduction au langages ​ informatiques par le développeur Nicolas Brignol.
 +Les intentions et motivations des participants n’était pas toutes de nature artistiques,​ les participants ont été sélectionné en fonction de leur complémentarité sur les
 +
 +Cette première introduction très généraliste,​ a permis à tous de partager un même vocabulaire,​ de comprendre la notion de développement,​ de croiser les objectifs personnels de chacun, et de déterminer rapidement le champs des possibles pour une sortie de LabZ#4 réaliste.
 +
 +Le poète Juvénal disait : “Un esprit sain dans corps sain”. Aussi, les repas du midi sont pris en groupe au restaurant associatif “la Cantina”, dans le quartier de la Belle de Mai. Un temps où les discussions du LabZ se poursuivent et se teintent des couleurs de projets plus personnels.
 +
 +Présent sur ce LabZ, le lundi et le mercredi, Nicolas Brignol a poursuivi son parcours initiatique dans l’univers du code, en prenant des exemples de projets artistiques numériques proposés par Diego Ortiz, afin de mieux comprendre l’envergure de ces projets, la répartition des taches dans les équipes de réalisation,​ les compétences nécessaires,​ et pour accompagner les participants dans le choix de leur projet commun durant ces 4 jours.
 +
 +La première journée s'​achève sur les méthodes de récupération des données fournies par les smartphones (accéléromètre,​ GPS, gyroscope,​…) … et quelques migraines !
 +
 +
 +JOUR 2 : Mardi 14 Avril 
 +
 +Matin : Approche théorique
 +
 +Le mardi matin nous avions prévu l’intervention de Raphaël Besson concernant les villes intelligentes. Après une première journée de présentation de projets ainsi qu’un temps d’exploration du code, nous souhaitions donner un éclairage différent aux participants. Aborder l’usage des smartphones dans un contexte plus global, à l'​échelle d’une ville, avec une approche plus théorique.
 +Raphaël Besson a exercé pendant plusieurs années les responsabilités de chargé d’études en économie urbaine au sein d’un cabinet d’architecte-urbaniste et de chef de projet Living Lab au Centre de Culture Scientifique,​ Technique et Industriel de Grenoble (La Casemate). A cette occasion, il a été responsable du salon « Arts-sciences » EXPERIMENTA. Rattaché au laboratoire Pacte, ses travaux de recherche portent sur le développement économique des territoires,​ les systèmes d’innovation ouverts et la question des villes innovantes et créatives. ​
 +
 +Dans le cadre du Labz, son intervention portait sur le thème de « Art, numérique et villes » avec notamment: ​
 +
 +- Une mise en perspective historique des lieux de savoir et de créativité,​ sur la base de cet article : insularite-vs-ouverture-le-dilemme-des-lieux-de-savoir-et-dinnovation
 +- Une analyse du rôle de l’art et de la culture dans le fonctionnement des économies de la connaissance (cf notamment cet article : Paradigme économique des Tiers Lieux),
 +- Une analyse du rôle de la création numérique dans la fabrique des villes (Tiers lieux et fabrique des villes / Structure itinerante de coproduction urbaine) et le développement local (Living Lab et développement local).
 +
 +
 +
 +Après midi : Constitution du groupe et du projet
 +
 +Après un temps d'​échange entre les participants,​ leur choix de réalisation s’est porté sur un projet commun qui réunissait à la fois l’ensemble de leurs questionnements technologiques ( réalité augmentée, enregistrement et transformation de données en temps réel, utilisation du gyroscope…) et certains de leurs questionnements artistiques (synesthésie,​ mobilité, generativité du son…). Cette création commune allait prendre la forme d’un parcours dans l’espace de la Friche de la Belle de Mai, avec différentes étapes sous forme de points d'​intérêt.
 +
 +JOUR 3 : Mercredi 15 Avril 
 +
 +La journée est placée sous le signe du développement et très vite, les premiers concepts et idées de la veille passent à la phase expérimentation sous la houlette de Nicolas Brignol, qui repartira le développement des différentes fonctions nécessaires à ce prototype de parcours mobile.
 +
 +Une journée “100% code” se terminera vers 20h, transformant des amateurs en codeurs éclairés :)
 +
 +JOUR 4 : Jeudi 16 Avril 
 +
 +Les participants ont disposé les points d'​intérêt (POI) sur les différents endroits de la Friche belle de Mai. Puis, une partie du groupe est allé contrôler le bon fonctionnement de la geo-localisation équipés des Smartphones. Avec les données recueillies,​ ils ont pu effectuer les derniers réglages pour affiner la distance de détection du mobile en relation avec le POI. A l'​intérieur du Transistor, une partie du groupe récupérait les données des déplacements du mobile pour les transformer ensuite en musique générative. Une fois l’ensemble de l’application web stabilisée,​ les participants ont commencé a préparer une présentation de leur processus qui viendrait accompagner l’utilisation de leur application ​ pour le rendu ‘public’. Grâce à l’aide d’un document prezi et des quelques document visuels, les participants ont dévoilé au public l'​élaboration du LabZ 4 avant de leur faire tester l’application in situ.